MARTINE (« DECOUVRE TON SPORT » AVEC SON FILS NICOLAS) : « ASSPA A TOUT CHANGE POUR NOUS »

Nicolas (44 ans) souffre d’une forme d’autisme. Longtemps, sa maman Martine cherchait des propositions adaptées à ses envies et son profil. Elle a inscrit Nicolas au programme « Découvre ton sport » cette année.

La découverte

« Une journée multisports était organisée au Mas Saint-Pierre. J’ai rencontré Thomas (Joubert), Cathy (Polizzi), Coco (Coralie Boisson)… Cela correspondait aux attentes que l’on avait sans trop y croire. On idéalise toujours, on se dit que ce serait bien d’avoir ça, et on s’aperçoit que ça existe avec ASSPA ! On voulait trouver des occupations pour Nicolas qui n’était pas des jeux d’enfants. Nous n’avions pas trop de solutions. « Découvre ton sport » nous permet de sortir avec nos enfants et de proposer quelque chose qui ne vient pas de nous. Surtout que Nicolas veut se démarquer. C’est un combat permanent pour améliorer le quotidien de nos enfants ».

L’activité

« Il a essayé le handball, la danse, la pétanque et la boxe. Nicolas n’a pas adhéré à l’escalade, il a eu beaucoup d’appréhension. Mas il a du mal à exprimer ce dont il a envie, ses réponses ne sont pas clairement formulées. Le jour de l’escalade, il a pris ses affaires et il s’est intégré au groupe de boxe. C’est une réussite ».

Les bienfaits

« On le voit s’épanouir, il a évolué, il est plus à l’aise. ASSPA lui permet de sortir de l’institution. Nicolas sort, voit autre chose, il est contact du public. Le regard des autres a été l’expérience la plus importante. Avant « Découvre ton sport », il fuyait les endroits où il y avait du monde. Il préférait s’isoler. Au Marché de Noël, il a voulu participer et il s’est baladé partout, il a regardé, il a participé à une balade en charrette. Il n’a plus l’appréhension de voir du monde. Le regard des autres n’a pas changé mais Nicolas y est moins sensible ».

Le groupe

« Dans les clubs qui nous accueillent, on prend Nicolas comme il est, on ne lui demande pas d’être une autre personne. Il n’est pas dans l’échec. Quand les jeunes enfants des clubs prennent Nicolas par la main pour lui montrer un exercice, il adhère à 100% ! Ces jeunes licenciés sont heureux et fiers de voir ces personnes réussir. Ils le font avec un tel naturel et une telle sincérité, c’est touchant. Ces enfants démarrent très bien dans la vie, sur des bases et des valeurs exemplaires qui les feront grandir de manière remarquable. Toute cette bienveillance donne confiance en soi à chaque personne en situation de handicap. On a vécu des grands moments d’émotion cette année. ASSPA a tout changé pour nous ».